Vraie Homophobie et Pseudo-Sociologie : nouveaux éléments et réflexions

La revue Savoir-Agir a donc publié un communiqué suite à ma révélation du canular homophobe de Gerard Mauger , malheureusement non perçu comme tel par les responsables de la revue – les grossières erreurs factuelles auraient pourtant dû les mettre sur la voie – dans un article contre Edouard Louis.
Avant de poursuivre, deux petits extraits supplémentaires
– Le premier où Mauger affirme que les prisonniers seraient sauvés aux yeux d’Edouard Louis parce qu’ils ont été défendus par Genet et Foucault (les pulsions homophobes hantent tout cet article)

Mauger new 1Mauger new 2

– Le deuxième où l’on parle de la « cause des homosexuels » (la cause des homosexuels !!! qui parle encore ainsi ???), qui a envahi la gauche et qui explique le « succès » du roman d’Edouard Louis (le soutien du lobby gay).

Mauger new 3
L’article de Mauger montre à quel point la rhétorique de la scientificité – même aussi superficielle et grotesque (on a même droit à l’opposition scolaire et sans intérêt « misérabilisme/populisme », etc.) – permet d’exprimer des pulsions et des discours que l’on n’oserait pas tenir autrement dans l’espace public. Dès lors, le rôle du travail scientifique et critique n’est pas de ratifier ces opérations de mystifications mais de les déconstruire, de les dénoncer et de dire ce qu’elles sont.

En refusant cette vérité, la revue Savoir/agir participe d’une légitimation d’une ligne homophobe en sociologie (enfin, dans la sociologie académique).

On remarquera néanmoins que la revue semble s’engager sur la voie du désaveu contre Mauger en disant que « Celles et ceux qui s’intéressent aux analyses de Savoir/Agir sur les sexualités peuvent lire le dossier consacré à ce sujet dans le numéro 20 »… et donc en excluant l’article de Mauger des textes qui représentent la revue.
Un dernier mot : la revue parle dans son communiqué, à mon propos, et non à propos de Mauger, « d’injures à caractère diffamatoire »… (Pour une revue qui se réclame de l’interdisciplinarité, Ils auraient tout de même pu consulter un juriste et apprendre que l’injure et la diffamation constituent des actes distincts. Le sérieux de ces gens qui n’ont que le mot science à la bouche semble une fois de plus assez sérieusement interrogeable)

En tous cas, et c’est triste, surtout pour des individus dont certains croient pouvoir se réclamer de l’héritage de Bourdieu, ou tout simplement de la gauche, on voit ici comment ce sont ceux qui subissent ou qui critiquent la violence qui sont perçus et désignés comme violents et non ceux qui exercent la violence ou qui soutiennent ceux qui exercent la violence.

On attend désormais la version corrigée du communiqué de la revue Savoir/agir (en homophobe).

Communiqué OK(Mon texte précédent sur cette questionSavoir/agir en homophobe. A propos d’un sinistre canular qui n’a pas été perçu comme tel et d’un problème plus général.)

Publicités
Cet article a été publié dans Interventions, Politique. Ajoutez ce permalien à vos favoris.