« Judge and Punish. The Penal State on Trial ». Published by Stanford University Press

31206469_1898389210185119_3340329686826745856_n.jpg

Judge and Punish. The Penal State on Trial. Stanford University Press.

What does it mean to judge and punish? To be judged? To accuse and repress? To be accused? On what principles are these mechanisms based? What kinds of power, coercion, and domination do they exert? How does the criminal justice system address suffering or handle subjected or inflicted pain?

Geoffroy de Lagasnerie spent years sitting in on trials, watching as individuals were judged and sentenced for armed robbery, assault, rape, and murder. His experience led to this original reflection on the penal state, power, and violence that identifies a paradox in the way justice is exercised in liberal democracies. In order to pronounce a judgment, a trial must construct an individualizing story of actors and their acts; but in order to punish, each act between individuals must be transformed into an aggression against society as a whole, against the state itself.

The law is often presented as the reign of reason over passion. Instead, it leads to trauma, dispossession, and violence. Only by overturning our inherited legal fictions can we envision forms of truer justice. Combining narratives of real trials with theoretical analysis, Judge and Punish shows that juridical institutions are not merely a response to crime. The state claims to guarantee our security, yet from our birth, we also belong to it. The criminal trial, a magnifying mirror, reveals our true condition as political subjects.

More infos, click here.

Publicités
Publié dans Pénalité, Philosophy, Political theory, Public sociology, Sociologie, Translation, Uncategorized

Texte de soutenance d’Habilitation à diriger des recherches.

IMG_3742

J’ai soutenu, mardi 19 juin, mon Habilitation à diriger des recherches à l’Université Paris 1 Panthéon Sorbonne.

Pour celles et ceux qui n’ont pas pu venir, on trouvera ici le texte introductif que j’ai prononcé à cette occasion où je présente ma démarche et les enjeux de mes travaux.

C’était un moment très fort et très émouvant pour moi et je tiens ici à remercier les membres du jury :
Monsieur le président, mesdames et messieurs les membres du jury,

Les travaux que j’ai l’honneur de présenter pour obtenir mon habilitation à diriger des recherches portent en majeure partie sur la philosophie politique et la théorie de l’Etat et du droit. Ils abordent également des questions de sociologie de la connaissance et de la culture et d’épistémologie des sciences sociales.
Lorsque j’ai, pour la nécessité de l’écriture du mémoire de synthèse nécessaire à ce dossier, opéré un retour sur mes travaux pour essayer d’en dégager quelque chose comme un fil directeur, je me suis dis que, au fond, mon travail, jusque aujourd’hui, pouvait être présenté comme une sorte d’investigation des systèmes de pouvoir et des catégories qui les soutiennent. Lire la suite

Publié dans Uncategorized, Université

Public Discussion about « Denken in einer schlechten Welt » at the Free University of Berlin, June 1

Public Discussion about « Denken in einer schlechten Welt » at the Free University of Berlin, June 1, 4 pm.

Among other topics, we will discuss the legacy of the Frankfort School, Bourdieu and Foucault, critical theory today and the role of the intellectuals.

The discussion will be in English.

Open to all.

Freitag, 01. Juni 2018 Beginn: 16 Uhr c. t.
Freie Universität Berlin Peter Szondi-Institut Raum J 32/102
Habelschwerdter Allee 45,  14195 Berlin-Dahlem
Um Anmeldung wird gebeten, per Email an:
wolfgang.hottner@fu-berlin.de

For more infos, click here.

AFOK.PNG

 

Publié dans Philosophy, Political theory, Public discussion, Translation, Uncategorized, Université

« Fifty Years Later: The New French Intellectuals ». Harvard University, May 3

IMG_3034

Fifty Years Later: The New French Intellectuals.

At Harvard University, May 3.

Mahindra Humanities Center. Cosponsored by the MIT Global France Seminar

Thursday, May 3, 2018 – 5:00pm
Fong Auditorium, Boylston Hall 110

Open to all.

More infos, click here.

Publié dans Public discussion, Uncategorized

Parution de la traduction allemande de « Penser dans un monde mauvais ».

IMG_2855.JPG

« Denken in einer schlechten Welt », Matthes & Seitz

Wir sind Zeuge eines politischen Rollbacks, den viele noch immer nicht richtig fassen können: Bei Wahlen triumphieren Rechtspopulisten und Rassismus, Homophobie und religiöser Fundamentalismus sind auf dem Vormarsch. Angesichts einer schlechten Welt müssen auch die Intellektuellen die Umstände ihres Tuns einer kritischen Analyse unterziehen. Geoffroy de Lagasnerie fordert, die Bequemlichkeit des Rückzugs hinter die Wertfreiheit der Wissenschaft und die Autonomie der Kunst infrage zu stellen und sich unangenehme Fragen zu stellen: Rechtfertigt ein schön geschriebener Satz eine rassistische Aussage? Wem nützt die Wissenschaft? Nur wenn wir gegenüber diesen Problemen Stellung beziehen, können wir zu einem wirklich kritischen Denken beitragen.

Übersetzung: Felix Kurz

 

 

 

Publié dans Political theory, Public discussion, Traduction, Translation, Uncategorized, Université

« Il faut renvoyer mai 68 au passé ». Entretien dans Politis.

politis 68

Je publie l’entretien que j’ai accordé à Politis à l’occasion de leur Hors-Série sur mai 68.

Il y est question d’une critique de l’idée de révolution et de convergence des luttes, des stratégies politiques et des modes d’action, de l’impuissance de la gauche et du néolibéralisme, de l’Université et des intellectuels, du présent et du passé…

1) « Un bel héritage »… Ainsi titrions-nous en 2007, à la veille du 40ème anniversaire de Mai 68, un numéro spécial de Politis. Partagez-vous aujourd’hui ce qualificatif, et, si oui, pourquoi ?

Honnêtement je ne sais pas. Bien sûr, il va de soi que quand on se définit comme appartenant à la gauche, on entretient une perception heureuse de ce moment. On a aussi tendance à se sentir obligé de faire l’éloge de mai 68. Mais je me méfie de plus en plus de cette rhétorique de l’héritage et de l’éloge. Non pas parce qu’il faudrait « critiquer » mai 68 mais parce qu’il faudrait parvenir à prendre de la distance avec ce moment et le mettre à distance. Lire la suite

Publié dans Entretiens, Gauche, Néolibéralisme, Pénalité, Politique, Uncategorized | 1 commentaire

MAI 2018 : grande journée de dialogues et de débats avec celles et ceux qui font vivre les luttes contemporaines, le 23 mai, au Carreau du Temple.

MAI18.PNG

« Plutôt que de commémorer Mai 68, ne devrions-nous pas tourner notre regard vers ce qui se passe aujourd’hui ? Car à trop fixer notre attention sur le passé, nous risquons de figer notre représentation de la politique. Et si faire l’éloge de mai 68 nous empêchait de voir mai 2018 ? En ce moment, des luttes surgissent partout, des lignes de fractures apparaissent, des acteurs inventent des modes d’action et font émerger des sujets de contestation… 

En clôture du cycle « Faire Le présent » pour l’année 2017-2018, je m’entretiendrai tout au long de la journée avec celles et ceux qui font exister les nouveaux problèmes, les nouvelles pratiques, les nouvelles voix, les nouvelles subjectivités qui peuplent les batailles actuelles.

Lire la suite

Publié dans Faire le présent, Uncategorized

Dialogue avec NnoMan Cadoret et Julien Pitinome au Carreau du Temple le 11 avril – Faire le présent #7

okd.PNG

Dans le cadre du cycle de dialogue « Faire le présent » que j’organise au Carreau du Temple pour l’année 2017-2018, je dialoguerai avec NoMan Cadoret et Julien Pitinome au Carreau du Temple le mercredi 11 avril à 19h.

Nnoman Cadoret et Julien Pitinome sont photographes et reporters. Membres du collectif Œil, ils défendent une photographie fondée sur l’engagement social : « Ce que nous « voyons », ce que nous « capturons », ce que nous « montrons » est ce que nous pouvons et devons changer.. » Avec leur travail, ils attirent l’attention sur ce que l’espace médiatique cache et dissimule: luttes sociales, quartiers populaires, situation des migrants, Calais, etc….

Ils posent la question de l’éthique du journalisme, de l’espace public et du visible, du rôle des images dans les luttes sociales. Ils connectent également le journalisme avec d’autres pratiques à travers des interventions dans les lycées, les quartiers populaires et en milieu carcéral.

En décembre 2017 et janvier 2018, ils sont partis au Bangladesh pour documenter la situation des Rohingyas,  montrer la réalité du plus grand camp de réfugiés et de déplacés du monde et ce que vit cette minorité musulmane persécutée par la Birmanie. Nous parlerons notamment au cours de cette séance de leur reportage au Bangladesh, de la situation des Rohingyas, de ce qu’ils ont vu et des histoires qu’ils y ont recueillies et nous montrerons leurs images.

Puis nous parlerons plus généralement, en parole et à travers des images, de leur conception du journalisme, de la photographie, de l’engagement, de la violence et de la répression, de la critique des médias, du rôle des images, de la situation des migrants et de Calais, etc. 

Entrée libre, ouvert à toutes et tous dans la limite des places disponibles.

Mercredi 11 avril 2018, 19h, au Carreau du Temple, Auditorium, 2 rue Perrée 75003, Paris.

Pour la page FB de l’événement, cliquez ici.

http://www.carreaudutemple.eu/faire-le-pr-sent-7

Prochains rendez-vous.

♦ Clôture : MAI2018. Grande journée avec celles et ceux qui font vivre la politique contemporainele 23 mai, 14h-22h

 

Quelques images de la séance :

 

 

 

 

Publié dans Faire le présent, Uncategorized

« Autonomy and Opposition. Thinking in a Bad World ». Panel discussion between Geoffroy de Lagasnerie, Didier Eribon and Katja Kipping. Berlin, Schaubühne, April 8th, 2018.

1519738448_diskussion2.jpg

« Autonomy and Opposition. Thinking in a Bad World »

Panel discussion between Geoffroy de Lagasnerie (philosopher and sociologist), Didier Eribon (philosopher and sociologist) and Katja Kipping (chair of Die Linke political party)
Host: Tania Martini. April, 8th. Berlin, Schaubühne.

We like to celebrate the autonomy of art and the impartiality of science as unimpeachable achievements of Western culture: as bastions against exploitation by economic and political interests. And yet, in a world of inequality and structural violence, in a time when racism, homophobia, right-wing extremism and religious fanaticism are triumphing, a retreat into a selfdetermined safe space of neutrality not only means a failure to act but in fact actively contributes to the perpetuation of injustice. This is the theory of Geoffroy de Lagasnerie in his book »Denken in einer schlechten Welt« (»Thinking in a Bad World«).

Together with Didier Eribon and Katja Kipping, Geoffroy de Lagasnerie is discussing the emancipatory task of intellectuals, the truth as a concept of opposition and the interdependencies of art, theory and social movements. How can we succeed in escaping the reproduction of a »bad world«? How, beyond the dubious myth of »the committed intellectual«, can we develop oppositional thinking, spaces and communities together? And how do we break down the mechanisms of social exclusion via which, rather than fulfilling their purpose as places of emancipation, educational and cultural institutions are instead producing an army of the marginalised and forgotten?

For more infos, click here.

An event in cooperation with Matthes & Seitz Berlin.

Autonomie und Opposition. Denken in einer schlechten Welt
Podiumsgespräch mit Geoffroy de Lagasnerie (Philosoph und Soziologe), Didier Eribon (Philosoph und Soziologe), Katja Kipping (Parteivorsitzende Die Linke).
Moderation: Tania Martini

Die Autonomie der Kunst und die Wertfreiheit der Wissenschaft werden gerne als unantastbare Errungenschaften der westlichen Kultur gepriesen. Doch gerade in einer Welt der Ungleichheit und strukturellen Gewalt, in einer Zeit, in der Rassismus, Homophobie, rechtsextremer und religiöser Fanatismus triumphieren, bedeutet der Rückzug in den selbstbestimmten Schutzraum der Neutralität nicht nur Untätigkeit, sondern sogar einen aktiven Beitrag zur Fortschreibung des Unrechts, so Geoffroy de Lagasnerie in seinem Buch »Denken in einer schlechten Welt«.

Mit Didier Eribon und Katja Kipping diskutiert er über die emanzipatorischen Aufgaben der Intellektuellen, über die Wahrheit als oppositionelles Konzept und über die Wechselwirkungen von Kunst, Theorie und sozialen Bewegungen. Wie gelingt es, der Reproduktion einer »schlechten Welt« zu entkommen? Wie entwickeln wir jenseits des zweifelhaften Mythos vom »engagierten Intellektuellen« gemeinsam oppositionelle Gedanken, Räume und Gemeinschaften? Und wie durchbrechen wir die Mechanismen sozialer Ausgrenzung, durch welche die Bildungs- und Kulturinstitutionen ein Heer von Ausgeschlossenen und Vergessenen produzieren, statt ihrer eigentlichen Bestimmung als Orte der Emanzipation nachzukommen?

For more infos, click here

Publié dans Conférence, Public discussion, Uncategorized

[Vidéo] : Pour une éthique des œuvres. Conférence aux Beaux-Arts de Paris

La vidéo de la conférence « Pour une éthique des œuvres » que j’ai prononcée en avril 2016 aux Beaux-Arts de Paris lors du colloque sur « La Valeur de L’Art » est en ligne.

On peut la regarder aussi en cliquant ici : https://www.beauxartsparis.fr/fr/l-ecole/colloque#fifteen

 

Publié dans Arts, Colloque, Uncategorized, Video

Dialogue avec Felwine Sarr au Carreau du Temple le 7 mars – Faire le présent #6

FSGDLOK

Dans le cadre du cycle de dialogue « Faire le présent » que j’organise au Carreau du Temple pour l’année 2017-2018, je dialoguerai avec Felwine Sarr le mercredi 7 mars 2018 à 19h.

Depuis plusieurs années Felwine Sarr s’est imposé comme l’un des principaux intellectuels africains. Economiste et écrivain sénégalais, il place l’Afrique au centre d’une réflexion sur le monde et sur elle-même. L’Afrique a trop souvent été vue à travers les yeux et les catégories des autres.

Que voudrait dire décoloniser le regard de l’Afrique sur elle-même? Et que voudrait dire aussi regarder le monde, interroger les catégories de la pensée (et notamment les concepts de développement et de croissance économique) à partir de l’Afrique? En 2050, un quart de la population sera Africaine et l’Afrique incarnera alors plus que l’Europe l’un des lieux centraux où se jouera l’avenir de la planète.

Nous parlerons au cours de cette séance de l’Afrique et des expériences Africaines, de ce que signifie « Penser l’Afrique » et des nouvelles manières de penser le présent, l’économie, la culture, la politique ou encore l’écologie qui en découlent, de la décolonisation et de ses exigences, du discours afro-diasporique et de la pensée critique contemporaine.

Felwine Sarr a publié de nombreux ouvrages dont Afrotopia, Habiter le monde et organise chaque année à Dakar avec Achille Mbembe les « Ateliers de la pensée » – la première édition a été publiée sous le titre : Écrire l’Afrique-Monde

Entrée libre, ouvert à toutes et tous dans la limite des places disponibles.

Mercredi 7 mars 2018, 19h, au Carreau du Temple, Auditorium, 2 rue Perrée 75003, Paris.

La page Facebook de l’événement est disponible ici.

http://www.carreaudutemple.eu/faire-le-pr-sent-6

Prochains rendez-vous.

♦ Faire le présent avec Nnoman Cadoret et Julien Pitinome 11 avril 2018.

♦ Clôture : MAI2018. Grande journée avec celles et ceux qui font vivre la politique contemporaine. le 23 mai, 14h-22h

 

Publié dans Faire le présent, Uncategorized

« Politique et sciences sociales : nouvelles perspectives ». Intervention à la Faculté des sciences sociales de l’Université de Liège, 22 février.

UL.PNG

La Faculté des sciences sociales de l’Université de Liège organise pour l’année 2017-2018 un séminaire facultaire qui a pour thème général « Les mots du chercheur et la chose politique ».

J’y interviendrai lors de la séance du jeudi 22 février 2018 qui se tient de 15h30 à 18h30.

Ma communication s’intitulera : « Politique et sciences sociales : nouvelles perspectives »

Résumé :

La question des rapports entre la science et la politique, entre la production scientifique et la critique ou la mise en cause du monde hante les sciences sociales. Chaque tradition de sciences  sociales a proposé une manière de concevoir l’articulation (ou l’absence d’articulation) entre la recherche et la société, entre le champ scientifique et l’espace public, entre le chercheur et les autres acteurs du monde social, en donnant une signification spécifique à un certain nombre de concepts comme objectivité, neutralité, valeur, fait, vérité, science, critique, autonomie, etc.

A travers une relecture de différentes traditions de la pensée critique (Ecole de Francfort, Bourdieu, Foucault) et l’introduction d’une réflexion éthique sur la situation du chercheur – mais aussi de l’écrivain – dans le monde et le geste d’écriture , je proposerai  de nouvelles perspectives pour penser les rapports entre politique et sciences sociales, entre chercheur et mouvement social, et pour redéfinir des concepts comme neutralité, engagement, critique, vérité…

Jeudi 22 février 2018, Université de Liège, Faculté de Droit, de Science politique et de Criminologie et Faculté des Sciences Sociales, Bâtiment B 31,  Salle de Séminaire 12, place des Orateurs 3, 4000 Liège, 15h30-18h30.

Entrée libre, ouvert à toutes et tous.

Comité d’organisation du séminaire :

Julie Colemans
Marie Campigotto
Julie Gerard
Alessandro Mazzola
Bruno Frère

Publié dans Epistémologie, Public sociology, Séminaire, Sciences sociales, Sociologie, Sociologie et philosophie, Uncategorized

Thierry Lévy, ou l’impossibilité d’être avocat

Texte prononcé lors de la soirée d’hommage à Thierry Lévy le 30 janvier 2018 au Musée du Barreau de Paris. Il y est question de la notion de « barbarie judiciaire », du métier d’avocat et de son impossibilité, des enjeux de la défense politique (et de l’anarchisme…)

tl

Lire la suite

Publié dans Conférence, Droit, Gauche, Interventions, Juger, Justice, Uncategorized

En 2018, parution de traductions de « Juger » et de « Penser dans un monde mauvais ».

 

En 2018 paraîtront :

En mars, la traduction de Penser dans un monde mauvais en allemand aux éditions Matthes & Seitz sous le titre « Denken in einer schlechten Welt« . Traduction par  Felix Kurz.

En avril, la traduction de Juger. L’Etat pénal face à la sociologie en anglais chez Stanford University Press sous le titre « Judge and Punish. The Penal State on Trial ». Traduction de Lara Vergnaud.

 

Publié dans Traduction, Uncategorized

Dialogue avec Henri Leclerc le 14 février au Carreau du Temple – Faire le présent #5

GDL HL.PNG

Dans le cadre du cycle de dialogue « Faire le présent » que j’organise au Carreau du Temple pour l’année 2017-2018, je dialoguerai avec Henri Leclerc le mercredi 14 février 2018 à 19h.

Henri Leclerc est l’un des hommes de loi et des avocats les plus marquants et les plus influents de la seconde moitié du XXe siècle. Il est intervenu dans la plupart des affaires où politique et justice ont été intimement liées – la guerre d’Algérie, Mai 1968, l’abolition de la peine de mort, la défense des mineurs et des paysans, la question migratoire…

Il n’a également cessé de réfléchir sur le droit, la prison, la répression, les libertés individuelles, et a été président de la Ligue des droits de l’homme. Il vient de publier ses mémoires, La Parole et l’action, aux éditions Fayard.

Aujourd’hui, les transformations du droit, de la justice, de la pénalité occupent une place de plus en plus importantes dans le débat. Comment concevoir une critique des logiques répressives et de l’enfermement?

Nous parlerons au cours de cette séance du métier d’avocat, de la justice, de la prison, de la défense, mais aussi, plus généralement de l’État, du droit, et de la démocratie aujourd’hui.

Entrée libre, ouvert à toutes et tous dans la limite des places disponibles.

Mercredi 14 février 2018, 19h, au Carreau du Temple, Auditorium, 2 rue Perrée 75003, Paris.

La page FB de l’événement est disponible ici.

http://www.carreaudutemple.eu/faire-le-pr-sent-5

 

Publié dans Faire le présent, Uncategorized

Hommage à Me Thierry Lévy le 30 janvier au Musée du Barreau de Paris

Janv2018.jpg

J’ai participé le 30 janvier 2018 à l’hommage à Thierry Lévy organisé Musée du Barreau de Paris. Thierry Lévy est mort le 30 janvier 2017.

(J’ai publié mon texte sous le titre : Thierry Lévy, ou l’impossibilité d’être avocat

Il y est question de la notion de « barbarie judiciaire », du métier d’avocat et de son impossibilité, des enjeux de la défense politique (et de l’anarchisme…)

il est disponible ici.)

Les autres intervenants étaient

  • Ses deux fils Hugo et Balthazar Lévy, avocats au Barreau de Paris.
  • Me Basile Ader, avocat, Vice-bâtonnier du Barreau de Paris.
  • Me François Gibault, avocat, Ancien Membre du Conseil de l’Ordre, Conservateur honoraire du Musée.
  • Me Delphine Boesel, avocate, Présidente de la section française de l’Observatoire International des Prisons.

J’avais rencontré Thierry Lévy, dans ce même lieu, le 18 janvier 2016, où nous avions eu une discussion publique à l’occasion de la parution de « Juger », animée par Emmanuel Pierrat. C’était un très beau moment.

Toutes les infos de l’hommage à Thierry Lévy : http://www.avocatparis.org/hommage-me-thierry-levy

Le 30 janvier 2018, 18h30, au Musée du Barreau, 25 rue du Jour, 75001 Paris.

Entrée libre, ouvert à toutes et tous.

Une photo de la rencontre du 18 janvier 2016

MB1

 

Publié dans Conférence, Interventions, Juger, Justice, Uncategorized

Dialogue dans « Regards » sur les excuses sociologiques

Confronter le droit au savoir sociologique, réaffirmer les excuses sociologiques. Dialogue avec la magistrate Evelyne Sire-Marin dans le numéro de Regards de l’hiver 2018.

J’étais déjà intervenu dans le débat sur la notion d’excuse sociologique pour en affirmer la valeur dans Libération avec un texte intitulé  «Excuser, c’est un beau programme de gauche».

Publié dans Droit, Interventions, Juger, Justice, Politique, Uncategorized

« Au-delà du principe de répression ». Intervention en clôture de la journée « Prison-Justice » du Génépi, le 9 décembre à l’Université de Nanterre.

GP

Le 9 décembre, à l’Université de Nanterre, je suis intervenu lors de la plénière de clôture de la journée « Prison-Justice » du Génépi. Je parlais avec Assa Traoré et Geneviève Bernanos qui intervenait à la place de son fils, Antonin, violemment interpellé depuis le mardi 5 et enfermé (la vidéo de son intervention est disponible ici.)

Mon intervention est disponible ici en vidéo ou, en dessous, sous forme de texte

 

Le texte que j’ai prononcé s’intitule « Au-delà du principe de répression ». Si nous voulons regagner du pouvoir sur le pouvoir et défaire les logiques répressives et policières, nous devons : 1/ déployer les luttes dans leur singularité et nous méfier de la « convergence des luttes » 2/ prendre plus les juges pour cibles, 3/ nous situer au-delà du principe de répression.

Le voici :

Larmes

Mardi soir, je me suis couché vers 2h du matin. La journée a été particulièrement longue. Je m’étais levé tôt, j’avais enseigné toute la journée, et, dès le réveil, j’avais été très choqué par la nouvelle de l’arrestation d’Antonin Bernanos qui n’avait cessé de me hanter toute la journée. Lire la suite

Publié dans Conférence, Juger, Justice, Pénalité, Uncategorized

Dialogue avec Chantal Mouffe au Carreau du Temple le 17 janvier – Faire le présent #4

CHANTAL MOUFFE ET GEOFFROY DE LAGASNERIE

Dans le cadre du cycle de dialogue « Faire le présent » que j’organise au Carreau du Temple pour l’année 2017-2018, je dialoguerai avec Chantal Mouffe le 17 janvier 2018 à 19h.

Chantal Mouffe a construit depuis une trentaine d’années l’une des œuvres les plus influentes sur la politique, la démocratie et le pluralisme… Ses écrits sur le « populisme » et la nécessité de redéfinir les concepts traditionnels issus du marxisme ont contribué à transformer la politique européenne en inspirant notamment Podemos ou la France Insoumise.

Nous parlerons ainsi au cours de cette séance des catégories de la politique, de l’héritage du marxisme, du « populisme de gauche », de la démocratie contemporaine et des formes de la lutte politique.

Entrée libre, ouvert à toutes et tous dans la limite des places disponibles.

Mercredi 17 janvier 2018, 19h,  au Carreau du Temple, Auditorium, 2 rue Perrée 75003, Paris.

La page Facebook de l’événement est disponible ici.

http://www.carreaudutemple.eu/faire-le-pr-sent-4

Quelques photos :

 

 

Publié dans Faire le présent, Uncategorized

«Wir leben in einer chaotischen, völlig widersprüchlichen Welt. Es gibt keine alles umfassende Einheit und damit keine Möglichkeit zur Revolution», WOZ.

«Wir leben in einer chaotischen, völlig widersprüchlichen Welt. Es gibt keine alles umfassende Einheit und damit keine Möglichkeit zur Revolution»

 Meinen Essay in der WOZ kann man online hier lesen.

WOZ

IMG_9389

 

 

Publié dans Political theory, Uncategorized

Dialogue avec Gaspard Glanz au Carreau du Temple le 13 décembre – Faire le présent #3

Gaspard Glanz et GDL_0

Dans le cadre du cycle de dialogue « Faire le présent » que j’organise au Carreau du Temple pour l’année 2017-2018, je dialoguerai avec Gaspard Glanz le 13 décembre à 19h.

Gaspard Glanz est journaliste. Fondateur de Taranis News, il invente un nouveau type de journalisme qui questionne le journalisme traditionnel. Il a produit certaines des images les plus marquantes et les plus fortes de ces dernières années sur Nuit debout, les mouvements sociaux et la police, les réfugiés à Calais, le « Black Block » et le cortège de tête, la ZAD de Sivens, etc.

Son travail pose une question essentielle : que veut dire voir le présent et faire voir ce qui se passe ?

Lors de cette séance, nous réfléchirons sur le journalisme, sur ce que veut dire produire de l’information et voir le présent, sur l’objectivité et la vérité, sur l’espace public et l’Etat, sur les limites du visible et du filmable. Nous montrerons aussi certains de ses reportages les plus forts, notamment sur ce qui se passe à Calais mais aussi dans les mouvement sociaux aujourd’hui.

Entrée libre, ouvert à toutes et tous dans la limite des places disponibles.

Mercredi 13 décembre, 19h,  au Carreau du Temple, Auditorium, 2 rue Perrée 75003, Paris.

La page FB de l’événement est disponible ici.

http://www.carreaudutemple.eu/faire-le-pr-sent-3

 

 

 

 

Publié dans Faire le présent, Uncategorized

« Violences policières, violences judiciaires. » Intervention à la plénière de clôture de la Journée « Prison-Justice » du Genepi, à l’Université de Nanterre le 9 décembre

GP1

La 36ème Journée Prison-Justice du Genepi se tiendra cette année à l’Université de Nanterre.

Elle représente un moment important, durant lequel une cinquantaine d’intervenant.e.s  – chercheur.e.s, avocat.e.s, militant.e.s, bénévoles, etc. – prendront la parole à propos du monde prison-justice aujourd’hui.

J’interviendrai lors de la plénière de clôture de cette journée, avec Assa Traoré  et Antonin Bernanos.

Cette plénière s’intitule : Violences policières, violences judiciaires 

Le samedi 9 décembre, à 17h15, Université de Nanterre.

Entrée libre, ouvert à toutes et tous

Toutes les infos sur cette journée sont disponibles ici.

J’ai publié le texte que j’ai prononcé à cette occasion sous le titre: « Au delà du principe de répression ».

GP2

Publié dans Interventions, Juger, Justice, Pénalité, Politique, Uncategorized

« Politique, savoir, écriture ». Conférence avec Edouard Louis à l’Université Lille 3 le 7 décembre.

Inventer une pensée « dysfonctionnelle ». Politique, savoir, écriture.

Conférence avec Edouard Louis, à l’Université Lille 3, le jeudi 7 décembre à l’invitation de L’IRHIS (Institut de Recherches Historiques du Septentrion).

Le jeudi 7 décembre,  17h-19h, Amphi B7, Univ. Lille-SHS, Villenevue d’Ascq, métro Pont de Bois.

Entrée libre, ouvert à toutes et tous.

Nous étions interrogés par Aurélien Dubuisson, Benoit Carré, Mathieu Monoky, Medhi Djallal

La vidéo est disponible  en cliquant ici 

LILLE3.PNG

Conférence_Inventer une pensée dysfonctionnelle_7 décembre 2017

 

Publié dans Conférence, Rencontre, Séminaire, Uncategorized, Université, Vie intellectuelle

Why progressives should support WikiLeaks. Opinion in OpenDemocracy.

ODJA

I publish this piece today in Open Democracy : Why progressives should support Wikileaks and why it is a fundamental political error to casually associate Wikileaks with neoconservatism or reactionary populism.

WikiLeaks is an institution based on generalizable principles. And I argue it is precisely these principles that we need in politics today. It would be a major strategic error for progressives to distance themselves from Wikileaks.

The Wikileaks principles are the very same as those needed today to create a new political culture: principles of transparency, anti-authoritarianism, internationalism, non-submission, and unconditionality.

At a moment in history when the CIA has explicit plans to terminate Wikileaks, both Julian Assange and Wikileaks deserve support from progressives. If progressives want to defeat populism, they should stand with WikiLeaks.

To read it, click here.

 

Publié dans Gauche, Interventions, Political theory, Politique, SnowdenAssangeManning, Uncategorized

Lecture and discussion about « The Art of Revolt. Snowden, Assange, Manning », NYU, November 7th.

French philosopher and sociologist Geoffroy de Lagasnerie discusses his new book, The Art of Revolt: Snowden, Assange, Manning (Stanford University Press, September 2017).
He finds that these three figures have invented « a new form of political action and a new identity for the political subject. »

Respondents : Carolyn Dinshaw, Andrew Ross and Nikhil Singh

Co-sponsored by the Department of social and cultural analysis and by the Institute of Public Knowledge.

Tuesday November 7th, NYU, Department of Social and Cultural Analysis,  Flex Space
20 Cooper Square, 4th Floor, 6:30 pm – 8 pm.

This event is open to the public.

For the Facebook Page of the Event, click here.

 

pid_27861

Publié dans Lecture, Political theory, Public discussion, Uncategorized

Dialogue avec Léonora Miano au Carreau du Temple, le 22 novembre – Faire le présent #2.

Léonora miano-Geoffroy de Lagasnerie

Dans le cadre du cycle de dialogue « Faire le présent » que j’organise au Carreau du Temple pour l’année 2017-2018, je dialoguerai avec Léonora Miano le 22 novembre à 19h.

Nous parlerons au cours de cette séance de la race et du racisme, de la masculinité et de la violence, de la domination et du silence, de l’écriture et du rôle de l’écrivain, des relations Europe/Afrique, de la question coloniale et post-coloniale.

Dans Marianne et le garçon noir, Leonora Miano rassemble de puissants témoignages pour dégager « le vécu noir en France », pour comprendre le « grand dérangement » que représente la présence des Noirs sur un territoire où le fait d’être blanc continue d’octroyer des privilèges. Ces thèmes traversent son importante œuvre romanesque et théorique.

Entrée libre, ouvert à toutes et tous dans la limite des places disponibles.

Mercredi 22 novembre, à 19h, au Carreau du Temple, Auditorium, 2 rue Perrée 75003, Paris.

http://www.carreaudutemple.eu/faire-le-pr-sent-2

La page FB de l’événement est disponible ici.

 

. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

« Faire le présent », par Geoffroy de Lagasnerie
Un cycle de dialogue au Carreau du Temple.

Les prochains rendez-vous :

♦ Faire le présent avec Gaspard Glanz – 13 décembre 2017

♦ Faire le présent avec Chantal Mouffe – 17 janvier 2018

♦ Faire le présent avec Henri Leclerc –  14 février 2018.

 

 

Les rendez vous précédents  :

♦ Faire le présent avec Assa Traoré, le 11 octobre.

 

Quelques photos de cette séance.

Publié dans Faire le présent, Uncategorized

From Violence to Justice. Public discussion with Edouard Louis and I, Hebbel am Ufer Berlin, October 17

image (1)

From Violence to Justice. Public discussion with Edouard Louis and I, Hebbel am Ufer Berlin.

October 17, 19h, HAU Hebbel am Ufer (HAU1), Stresemannstr. 29, 10963 Berlin

For more infos, click here.

Presentation :
In the context of the simultaneous appearance in German of Edouard Louis’s novel « Im Herzen der Gewalt” (S. Fischer) and Geoffroy de Lagasnerie’s study “Verurteilen – Der strafende Staat und die Soziologie” (Suhrkamp) the two writers will initiate a political discussion in this event around the topics of violence, state and justice. It is rare for a novel and a theoretical work to respond to one another like an echo, as is the case here. Starting from the personal experience processed in the novel and the results of sociological studies, both will attempt, each in his own way, to reflect on the cycles of violence, on the logic of trauma, on the status of the victim, on accusations, medicine, judges and police, but also on sociology and the critique of psychology with regard to these topics. It will also be about updating the critique of the penal system and the repressive apparatus of the state. For them, in a world where the logics of repression and the penal system are intensifying, it seems particularly important to propose a different ethics of justice, of law and of understanding the other.

22490219_1693758027314906_4641100040391835384_n

Publié dans Pénalité, Political theory, Public discussion, Uncategorized

« The Concepts of Revolution ». Keynote lecture at the International Conference on « Revolution », University of St. Gallen, October, 7

A 3 days International Conference is organized in October at the University of St. Gallen, entitled :  « One Hundred Years That Shook the World: Failures, Legacies, and Futures of the Russian Revolution ».

I will give a Keynote adress during the closing session, « The Long Night of Revolution(s) », october 7th, 18h-21h. The other speaker of this session will be Jean-Luc Nancy.

The title of my lecture is « The Concepts of Revolution ».

October 7th, 18h-20h, Cinema Palace, St Gallen,  Zwinglistrasse 3, 9000 St. Gallen.

More infos : https://www.palace.sg/index/event/xEvent/620/js/no

SGOK

 

 

 

Publié dans Conférence, Lecture, Philosophy, Political theory, Uncategorized

« Die Universität und ihre Kritiker. Einige Bemerkungen über Antiakademismus und Wahrheit », Mittelweg 36.

La revue de l’Institut de Recherche Sociale de Hambourg publie les textes du colloque sur l’Anti-académisme qui s’était tenu à Berlin en mars 2017.

J’avais donné la conférence plénière de ce colloque organisé par Hanna Engelmeier et Philipp Felsch. Mon texte traduit en allemand s’intitule : L’Université et ses critiques. Remarques sur l’Anti-académisme et la vérité. [En Allemand : « Die Universität und ihre Kritiker. Einige Bemerkungen über Antiakademismus und Wahrheit »]

Voici l’extrait en français de mon texte utilisé comme résumé par les éditeurs :

« On ne critique jamais assez l’université. Et on ne critique jamais l’université assez radicalement. Cette exigence critique ne relève pas, d’abord, d’une exigence épistémologique. Elle relève d’une exigence démocratique. La question de l’Université est une question politique, qui renvoie à la question de l’espace public et de la circulation des idéologies.
Lorsque nous voulons comprendre le monde dans lequel nous vivons et les idéologies qui y circulent, nous avons l’habitude de nous concentrer sur les médias. Mais l’on oublie souvent que l’institution qui détient un quasi monopole sur la formation des structures mentales d’une société, et surtout des individus qui y occupent des positions de pouvoir, c’est l’Université. Tant de gens passent à l’université. Les discours qui y sont enseignés, les catégories qui y sont inculquées, les habitus qui y sont fabriqués marquent durablement les cerveaux et les pratiques de celles et ceux qui y étudient. Le champ académique influence grandement la doxa qui règne un moment donné, c’est-à-dire l’espace du dicible et du pensable, l’espace du dissensus possible et des opinions entre lesquelles on peut débattre, les catégories politiques dominantes. »

Plus d’infos sur le site de la revue.

Ce texte est inédit en français mais il a aussi été publié en anglais par la revue SoziopolisThe University and its Critics. Remarks on Anti-academicism and Truth

M36

Publié dans Conférence, Epistémologie, Logique de la création, Public sociology, Sociologie, Uncategorized, Université

« En défense des accusés du quai de Valmy ». Tribune dans Libération

QV

Du 19 au 22 septembre se tient, au tribunal correctionnel de Paris, le procès de l’affaire du quai de Valmy. La scène est impressionnante et l’écho fut considérable. En plein mouvement contre la loi travail de 2016, des syndicats de policiers avaient appelé le 18 mai à un rassemblement place de la République contre ce qu’ils désignaient comme la «haine antiflics». Un contre-rassemblement fut alors organisé au même endroit par le collectif Urgence notre police assassine pour dénoncer les violences et l’impunité policières. Ce rassemblement fut interdit. Les militants qui s’y rendirent tout de même furent dispersés. Ils partirent de la place sous forme d’une manifestation spontanée. Et là, quai de Valmy, ils croisèrent une voiture de police. Dans l’excitation et la colère, certains individus agressèrent les policiers et attaquèrent la voiture, qui brûle.

La police et la justice ont tout de suite construit une narration de ces faits : ils seraient l’expression de la violence propre à un petit milieu («antifa», «ultragauche») animé par une détestation des forces de l’ordre. D’ailleurs, peut-être est-ce vrai. Mais dans le même temps, cette vision réductrice empêche toute appréhension politique de la séquence. Car l’affaire du quai de Valmy ne se serait pas produite si un ensemble de logiques ne s’était mis en place, dont il faut comprendre les ressorts et les responsabilités, qui ont contribué à façonner les expériences des sujets contestataires. Elle appelle plus le regard compréhensif de la sociologie politique que l’action répressive de la justice pénale. Lire la suite

Publié dans Interventions, Politique, Uncategorized

Dialogue avec Assa Traoré au Carreau du Temple, le 11 octobre

GDL&AT_1

Dans le cadre du cycle de dialogue « Faire le présent » que j’organise au Carreau du Temple pour l’année 2017-2018, je dialoguerai avec Assa Traoré le 11 octobre à 19h.

Nous parlerons notamment de l’Etat et de la justice, des quartiers populaires et de la lutte contre le racisme, des violences policières et de la politique

Le 19 juillet 2016, Adama Traoré est mort dans la cour de la gendarmerie de Persan. Depuis, Assa Traoré mène un combat pour connaître la vérité de cette affaire. Ce combat soulève certaines des questions politiques les plus importantes d’aujourd’hui et conduit Assa Traoré à incarner l’une des voix les plus originales et les plus puissantes sur les questions de l’Etat et de la justice, des quartiers populaires et de la lutte contre le racisme, des violences policières et de la politique…

Elle a publié une bouleversante Lettre à Adama, aux éditions du Seuil en mai 2017 avec Elsa Vigoureux.

Mercredi 11 octobre, à 19h, au Carreau du Temple, Amphithéâtre, 2 rue Perrée 75003, Paris.

Entrée libre.

« Faire le présent », par Geoffroy de Lagasnerie
Un cycle de dialogue au Carreau du Temple.

Les prochains rendez-vous :

♦ Faire le présent avec Léonora Miano – 22 novembre 2017
♦ Faire le présent avec Gaspard Glanz – 13 décembre 2017
♦ Faire le présent avec Chantal Mouffe – 17 janvier 2018

Plus d’infos sur le cycle en cliquant ici.

MAJ : quelques photos de cette séance.

 

Publié dans Conférence, Entretiens, Faire le présent, Gauche, Justice, Pénalité, Rencontre, Uncategorized

Parution des traductions de « L’Art de la révolte », « Juger », et « La dernière leçon de Michel Foucault ».

En septembre et octobre 2017 paraîtront :

La traduction anglaise de L’Art de la révolte. Snowden, Assange, Manning  en septembre chez Standford University Press sous le titre The Art of Revolt. Snowden, Assange, Manning. Traduit par Erik Butler. Plus d’infos, ici.

Et deux traductions en allemand :

La traduction de Juger. l’Etat pénal face à la sociologie chez Suhrkamp en septembre sous le titre Verurteilen. Der strafende Staat und die Soziologie. Traduit par Jürgen Schröder. Plus d’infos, ici.

La traduction de La Dernière Leçon de Michel Foucault. Sur la néolibéralisme, la théorie et la politique, chez Passagen en octobre  sous le titre : Michel Foucaults letzte Lektion. Über Neoliberalismus, Theorie und Politik. Edité par Peter Engelmann
Traduit par Isolde Schmitt. Plus d’infos, ici.

Publié dans Traduction, Translation, Uncategorized

« La vérité est un concept oppositionnel ». Entretien sur l’art et la politique avec Thomas Ostermeier et Florian Borchmeyer

S00.PNG

La Schaubühne vient de publier son programme pour la saison 2017-2018.

Il s’ouvre par un entretien entre Thomas Ostermeier, Florian Borchmeyer et moi. Nous y parlons notamment de la question de l’engagement, de l’art et de la politique, de la gauche et des formes d’action contestataire, de la radicalité et de la révolution, de la fonction du musée et du théâtre, de la tristesse, etc.

La version allemande est disponible en cliquant ici.

(For the German translation, click here.)

Florian Borchmeyer: Geoffroy, vu depuis l’Allemagne, tu parais le modèle d’un intellectuel engagé. Tu as écrit un livre sur l’ « Art de la révolte », sur Assange, Manning et Snowden comme représentants d’une nouvelle culture et structure oppositionnelles; tu publies à la rentrée ici la traduction d’un livre sur la répression et le jugement,  tu prends publiquement partie dans les débats et actions politiques du moment – comme pendant la campagne présidentielle en France, où on a pu lire tes positions aussi dans la presse allemande. Tu développes tes pensées en étroite relation avec Didier Eribon, sur lequel on travaille en raison de ses analyses engagées concernant la question gay, ou l’oubli de la classe ouvrière dans les milieux culturels. Par contre, dans ton propre livre Penser dans un monde mauvais, tu te distancies de l’idée de l’intellectuel engagé. Pourquoi cette critique, ou même cette dénégation ?

La politique est toujours déjà là, dans chacune des paroles prononcées

Geoffroy de Lagasnerie: En fait, lorsqu’on rentre dans les champs intellectuel ou culturel, il y a tout un ensemble de désignations qui circulent. Et lorsqu’on est un intellectuel ou un artiste, on est amené à reprendre les catégories instituées pour signifier sa position dans le champ. Pour les auteurs qui appartiennent à la tradition de la gauche, à la tradition radicale, effectivement, on va employer les mots « critique », « radical », « engagé », etc. pour se définir. Mais les mots sont chargés d’une idéologie très profonde et il faut s’en méfier. Ils installent une perception complètement fausse. Lire la suite

Publié dans Arts, Entretiens, Politique, Public discussion, Sciences sociales, Uncategorized

« Verurteilen – Der strafende Staat und die Soziologie », Forthcoming, September 2017.

La traduction allemande de  Juger. L’Etat pénal face à la sociologie paraît chez Suhrkamp début septembre 2017.

Il paraît sous le titre : « Verurteilen – Der strafende Staat und die Soziologie »

Traduit par Jürgen Schröder.

For more infos, click here.

Juger allemand

 

Publié dans Juger, Justice, Political theory, Sociologie, Uncategorized

« Lettre à Assa Traoré ». Texte lu à la soirée de lancement du livre d’Assa Traoré, “Lettre à Adama”

Le 19 mai 2017 avait lieu une soirée de lancement du livre d’Assa Traoré, Lettre à Adama, et de soutien au Comité « Vérité et Justice pour Adama » à laquelle j’ai participé.

Mon intervention prenait la forme d’une « Lettre à Assa Traoré ». Elle est publiée par le Bondy Blog.

On peut le lire en cliquant ici.

(A propos de l’affaire Traoré et de la mobilisation contre les « violences policières », j’ai également accordé un entretien à Télérama qui est paru sous le titre : Rendre justice à Adama Traoré, c’est questionner l’ordre policier”)

ASSA G

Publié dans Gauche, Interventions, Politique, Uncategorized

« The Art of Revolt. Snowden, Assange, Manning », Forthcoming, September 2017

The Art of Revolt. Snowden, Assange, Manning, Standford University Press, September 2017.

Translated by Erik Butler

For more infos, click here.

art of revolt

Publié dans Uncategorized

« Why We Must Be Wary of the Concept of Disobedience ». Lecture at the University of Amsterdam, May 29

I am invited at a one-day conference on Disobedience at the University of Amsterdam. Co-organized by Robin Celikates (Amsterdam), Bernard Harcourt (New York), and Daniele Lorenzini (Paris).

Co-sponsored by the Transformations of Civil Disobedience Project at the University of Amsterdam and the Columbia Center for Contemporary Critical Thought.

The title of my talk is « Why We Must Be Wary of the Concept of Disobedience ».

Abstract of my talk.

Following an examination of certain historic examples and a reflection on the relation of the individual to the state and to the law, I would like to reconsider the relevance of the concept of disobedience in designating the posture of adopting conduct different from that which is prescribed by law.

Other speakers will be: 

Hourya Bentouhami (Toulouse), Gabriella Coleman (Montreal), Zeynep Gambetti (Istanbul), Raffaele Laudani (Bologna), Sandra Laugier (Paris), and Albert Ogien (Paris).

University of Amsterdam, May 29, 2017, 9:30am – 6:30pm.

Location: Belle van Zuylenzaal, Universiteitsbibliotheek/University Library, Singel 425, Amsterdam

Participation is free, but seats are limited. For registration please email r.celikates@uva.nl

For more infos, click here

General presentation of the conference :

From the Civil Rights Movement via Occupy and Black Lives Matter to the recent anti-Trump protests and refugee activism, disobedience is an essential part of our history and present. At the same time, however, disobedience has remained theoretically and politically contested. In light of the increasingly global reach of economic, social, and political interactions and problems, the focus of disobedience has also started to shift, leading to increasingly transnational forms of activism that do not fit the established state-centered model and challenge dominant views on the definition, justification, and role of disobedience. At the same time, digitalization and the rise of the ‘expository society’ create new challenges for the organization and dynamic of disobedience, raising conceptual and political issues that cannot be addressed by the dominant offline-¬centered conceptual frameworks. At this workshop, a diverse group of political and legal theorists, philosophers, and social scientists will address these challenges and rethink the category of disobedience (civil or otherwise).

Publié dans Colloque, Conférence, Philosophy, Uncategorized

The University and its Critics. Remarks on Anti-academicism and Truth

UP1_CentrePantheon

Le texte de la conférence plénière que j’ai prononcé à Berlin le 17 mars lors du colloque sur l’Anti-académisme est en ligne. Elle est publiée en anglais par la revue allemande de sciences sociales « Soziopolis ».
Mon texte est en anglais et s’intitule : « L’Université et ses critiques. Remarques sur l’anti-académisme et la vérité. »

My lecture is on line. To read it, click here : The University and its Critics. Remarks on Anti-academicism and Truth

Dans ce texte, je pars de l’idée selon laquelle l’anti-académisme ne doit pas être regardé comme quelque chose qui nous serait lointain. Il faut prendre l’anti académisme au sérieux : que veut dire par exemple la critique de la spécialisation, de l’érudition ou de la recherche dite « inutile » ? Quelles aspirations sont en jeu dans les discours qui s’en prennent à la coupure de la recherche avec le public ? Que signifie la dénonciation de l’ésotérisme, du jargon, du bad writing ou de la sophistication ?
L’anti-académisme n’est pas quelque chose d’extérieur à l’université. C’est une interrogation à laquelle tout auteur doit être capable de répondre.
A partir de ce point de départ, je propose une réflexion sur la circulation des savoirs et les modes d’écriture, sur les disciplines, sur la fonction politique des intellectuels, ou encore sur le fétichisme des formes et des titres qui règnent à l’université au détriment d’une attention à la vérité.

Publié dans Conférence, Logique de la création, Public sociology, Sciences sociales, Uncategorized, Université

Les violences de l’Etat pénal et le cas d’Antonin Bernanos.

 

Une journée de soutien à Antonin Bernanos a été organisée à l’Université de Nanterre le 2 mars à laquelle j’ai participé. Je publie la vidéo de mon intervention.

Antonin est étudiant en sociologie à Nanterre. Il est en détention provisoire depuis le 2 juin 2016. Il est accusé d’avoir participé, avec 3 autres personnes dont son frère Angel, à la dégradation d’une voiture de police, quai de Valmy, lors d’une manifestation contre les violences policières au moment du mouvement social contre la loi travail au printemps 2016. Pour ces faits, qu’il nie, il est mis en examen pour des charges extravagantes.

Dans l’intervention filmée ici, j’essaie de montrer en quoi ce qui arrive à Antonin et le scandale que cela représente doivent nous amener à affronter radicalement la logique de l’Etat pénal.

Il manque le tout début de mon intervention. Je commençais en expliquant que, selon moi, il ne faut pas comprendre ce qui arrive à Antonin comme quelque chose d’exceptionnel, qui manifesterait une tactique de répression politique destinée à briser le mouvement social, etc. Ce qui arrive à Antonin c’est le déroulement normal de l’Etat pénal dans son fonctionnement quotidien.

L’impression selon laquelle la repression qui s’est déroulée au moment des manifestations contre la Loi travail a été « exceptionnelle » est à bien des égards seulement une conséquence du fait que, à ce moment là, l’Etat pénal s’est abattu sur des populations qui n’étaient pas habituées à lui – des populations blanches, bourgeoises, parisiennes… – et qui par conséquent ne connaissaient pas la réalité ordinaire de l’ordre pénal.

La vidéo commence à ce moment là, et je parle ensuite, à partir du cas d’Antonin, de la violence du système du jugement, de la sociologie, de l’Affaire Traoré, de la logique de la repression…

La fin de mon intervention porte sur les modes de l’action politique.

Une conférence de presse aura lieu lundi 27 Mars à 11h au siège de la Ligue des Droits de l’Homme pour dénoncer la longueur de sa détention provisoire. Une décision sur sa détention provisoire doit intervenir mardi. On peut se reporter à la page facebook Libérons Antonin pour suivre les informations.

Publié dans Droit, Etat, Interventions, Juger, Politique, Uncategorized, Video

« Pour une éthique des oeuvres ». Conférence aux Beaux-Arts de Paris le 27 avril.

Capture d_écran 2017-03-22 à 13.25.18

Les Beaux-Arts de Paris organisent les 26 et 27 avril 2017 un colloque international sur le thème « La Valeur de l’Art ».

J’y interviendrai le jeudi 27 avril à 14h. Ma conférence s’intitulera : « Pour une éthique des oeuvres ».

 

Jeudi 27 avril, 14h, Palais des Beaux-Arts, 13 Quai Malaquais, 75006 Paris.

Entrée libre, ouvert à toutes et tous.

La vidéo a été mise en ligne :

Pour voir le programme complet du colloque, cliquer ici.

Une photo de ma conférence, par Adrien Thibault

Colloque-Geoffroy de Lagasnerie photo Adrien THIBAULT - Beaux Arts de Paris 2017

Publié dans Conférence, Uncategorized

Article sur le livre de Michelle Alexander « The New Jim Crow » dans Liberation

 

FullSizeRender (4)

Le livre très important et très puissant de Michelle Alexander, publié aux Etats-Unis sous le titre The New Jim Crow, sort en France.

J’avais envie de parler de ce livre, qui pose tout un ensemble de questions politiques, mais aussi théoriques et épistémologiques pour les sciences sociales aujourd’hui. J’en publie le compte-rendu dans Libération sous le titre « Guerre aux drogues, guerre aux Noirs ».

Alexander montre comment, en fait, les Etats-Unis n’ont pas mis fin à la ségrégation raciale. Avec l’incarcération de masse et la guerre contre la drogue, ils l’ont simplement remodelée.
Le livre parait en France sous le titre La Couleur de la Justice.
 

On peut le lire en cliquant ici.

Publié dans Article, Pénalité, Sciences sociales, Uncategorized

Souveraineté, émancipation et nouvelles formes de pratiques démocratiques. Discussion publique à Lyon le 12 mars

Capture d’écran 2017-03-06 à 17.07.28.png

Je participerai le dimanche 12 mars au Forum sur la Démocratie organisé par la BM de Lyon.

Je ferai une discussion publique avec Sandra Laugier animée par Claude Gautier, directeur du laboratoire Triangle de l’ENS de Lyon partenaire de l’événement.

La discussion portera sur le thème : « Souveraineté, émancipation et nouvelles formes de pratiques démocratiques »

Voici la présentation du thème du débat :

Désobéissance civile, hackeurs, lanceurs d’alerte, etc. il existe de nouvelles formes de pratiques démocratiques qui questionnent la capacité d’agir des citoyen.ne.s et plus profondément leur rapport à l’Etat. Ces types d’actions sont souvent vécus et définis comme des défenses des libertés, de l’information ou des droits fondamentaux mais ils se heurtent parfois à la justice et à un état de droit qui les limitent ou les condamnent. Ces nouvelles pratiques amènent donc à se questionner sur la souveraineté populaire et sur le rapport des individus à la justice dans un régime qui leur reconnaît pourtant des droits légitimes.

Le dimanche 12 mars de 16h00 à 18h00 – Musée des Beaux Arts de Lyon

Informations et inscriptions sur le site du Forum en cliquant ici.

capture-decran-2017-03-06-a-16-58-53

 

Publié dans Conférence, Politique, Public discussion, Uncategorized, Vie intellectuelle

« The University and its critics ». Keynote lecture at the Conference on « Anti-Academicism » in Berlin, March 17.

Capture d’écran 2017-02-25 à 11.56.37.png

I will give the keynote address at the International Conference on « Anti-Academicism » in Berlin, March 17.

The title of my Lecture is : « The University and its Critics: Academic Norms, Dissension and the Production of Knowledge »

My lecture is on line. To read it, click here : The University and its Critics. Remarks on Anti-academicism and Truth

March 17, 19h, at the Haus der Kulturen der Welt, Berlin

The conference is organized by Philipp Felsch (Humboldt University) and Hanna Engelmeier (Frankfurt University). March 16-18.

The conference is co-sponsored by the Humboldt University (Berlin), the Frankfurt University, The Institute for Advanced Study at Berlin and the  Haus der Kulturen der Welt

The conference will take place in Berlin, at the Haus der Kulturen der Welt, John-Foster-Dulles-Allee 10, 10557 Berlin,  Konferenzraum 1.

To see the program of the conference, click here.

Voir aussi la page Facebook de l’événement.

Abstract of my lecture :The University and its Critics: Academic Norms, Dissension and the Production of Knowledge

As academic norms are historical, conventional and the result of power struggles, may not questioning the existing norms be inherent of the logic of the production of knowledge? What does one criticize when one criticizes the academic field, and what are the different types of anti-academicisms? University is not only an institution but also an idea, associated with the practice of experimentation, critique and reflexivity: Should not the critique of the academic field be part of the functioning of the academic reason?

Présentation de ma conférence : L’Université et ses critiques. Les normes académiques, la dissension et la production de la connaissance

Comme les normes académique sont historiques, conventionnelles, et le résultat de luttes de pouvoir, questionner les normes existantes ne serait-il pas inhérent à la logique de la production de la connaissance? Qu’est-ce que l’on critique quand on critique le champ académique et quelles sont les différentes formes d’anti-académisme ? L’Université n’est pas seulement une institution, c’est aussi une idée associé à la pratique de l’expérimentation, de la critique et de la réflexivité: la critique du champ académique ne devrait-elle pas de ce point de vue faire partie du fonctionnement même de la raison académique?

Capture d’écran 2017-02-25 à 11.17.59.png

Publié dans Colloque, Conférence, Lecture, Logique de la création, Uncategorized, Université, Vie intellectuelle

« Il faut questionner l’ordre policier ». Entretien-Vidéo à Alohanews

A l’occasion de la parution de Penser dans un monde mauvais et lors de ma venue à Bruxelles pour une conférence à l’ULB sur la Justice, j’ai accordé un entretien-vidéo à Alohanews.

Nous avons parlé des intellectuels et de la gauche, des violences policières, des affaires Théo et Adama, du journalisme et du concept de neutralité, ou encore de la domination des classes.

L’entretien s’intitule : « L’affaire Théo ? L’affaire Adama? Il faut questionner l’ordre policier »

Publié dans Entretiens, Gauche, Video

« Notre rôle est d’interroger les formes de la pensée ». Dialogue avec Sandra Laugier.

capture-decran-2017-02-14-a-11-00-39

Publication d’un entretien croisé avec Sandra Laugier, réalisé par Jonathan Daudey pour la revue en ligne Un Philosophe, où nous parlons notamment de la figure de l’auteur et de la fonction de l’intellectuel, des espaces et des formes de la pensée, encore des sciences sociales et de la philosophie aujourd’hui.

La dialogue a été publié en deux partie :

Capture d’écran 2017-02-14 à 11.02.20.png

Publié dans Entretiens, Logique de la création, Philosophie, Philosophie politique, Sociologie, Uncategorized, Université, Vie intellectuelle

« Faire comparaître la culture devant la société ». Entretien sur France Culture à propos de « Penser dans un monde mauvais »

J’ai été invité à l’émission La Grande Table sur France Culture pour parler de Penser dans un monde mauvais.
Il a été question notamment de la notion de savoirs oppositionnels, de Bourdieu et des sciences sociales aujourd’hui et aussi de la police et du viol de Theo.

On peut la réécouter en cliquant ici.

capture-decran-2017-02-13-a-15-49-17

 

Publié dans Audio, Bourdieu, Epistémologie, Political theory, Public sociology, Sciences sociales, Uncategorized, Vie intellectuelle

« Police, Prison, Tribunal : Interroger l’Etat pénal », Soirée-débat à la Sorbonne le 23 février

16729266_1447762708568099_5761440074146903946_n

LAssociation des Droits de l’homme de la Sorbonne, (ADHS)  organise le jeudi 23 février à 19h une soirée-débat sur le thème : « Police, Prison, Tribunal : Interroger l’Etat pénal » dont je suis l’invité.

Jeudi 23 février, 19h, Université Paris 1, Amphitéâtre 2B, Centre Panthéon, 12 place du Panthéon, 75005 Paris.

Entrée libre, ouvert à toutes et à tous.

Plus d’infos sur la page Facebook de l’événement.

Mise à jour : la conférence a été enregistrée et on peut l’écouter ici

Dans la première partie, j’explique pourquoi ,selon moi, il est nécessaire de remettre l’État au cœur de la réflexion politique aujourd’hui. Dans la seconde partie, je réfléchis sur les conditions à l’élaboration d’une théorie oppositionnelle de l’État pénal et j’interroge certaines des modalités classiques de la critique de la Justice, de la Police ou de la Prison, que nous avons parfois spontanément tendance à utiliser, mais qui peuvent en fait, parfois, rester complices des systèmes de pouvoir.
Je parle aussi d’Eric Dupont-Moretti et de la notion de défense de confrontation

Publié dans Conférence, Droit, Etat, Juger, Justice, Uncategorized, Video

Conférence-débat sur la Justice, le 15 février, à l’Université Libre de Bruxelles

bruxelles-justice

Je serai à l’Université Libre de Bruxelles le mercredi 15 février 2017 à 19h pour une Conférence-débat sur la Justice, l’Etat pénal et la répression.

La conférence est organisée par Le Cercle du Libre Examen de l’ULB et le Cercle de Droit de l’ULB.

Introduction
Jihane Karym, Déléguée Librex du Cercle de Droit

Modération
Zac Bousnina, Rédacteur-en-chef du Cercle du Libre Examen

Plus d’infos sur la page Facebook de l’événement en cliquant ici.

Mercredi 15 février 2017, 19h, ULB, Amphithéâtre : Le petit Chavanne – UD2.218A
[ULB, Campus du Solbosch, Square Groupe G, bâtiment U, porte D, 2ème niveau]

Publié dans Conférence, Juger, Justice, Pénalité, Public discussion, Uncategorized

Entretien dans l’émission « Boomerang » sur France Inter.

capture-decran-2017-01-10-a-14-09-41J’ai été invité de l’émission Boomerang animée par Augustin Trapenard sur France Inter à l’occasion de la parution de Penser dans un monde mauvais.

Nous avons parlé de l’activité intellectuelle et culturelle, de Bourdieu et de la sociologie, de Sartre et de la littérature, de l’université.

J’ai choisi enfin de parler, pour la carte blanche que l’invité doit choisir à la fin de l’émission, de l’affaire Traoré.

On peut la réécouter en cliquant ici.

Mise à jour mars 2018 :

A l’occasion d’une semaine consacrée à mai 68, j’ai été invité par Augustin Trapenard le 22 mars 2018. Où il a été question de la contestation et de l’action politique, de la sociologie et de Simone de Beauvoir, de l’Université et de la pensée comme guerre, du féminisme et de la répression, de la police…

On peut la réécouter en cliquant ici.

ATM.PNG

Publié dans Audio, Bourdieu, Entretiens, Gauche, Juger, Sciences sociales, Sociologie, Uncategorized

Entretien-Vidéo à l’occasion de la parution de « Penser dans un monde mauvais ».

A l’occasion de la parution de Penser dans un monde mauvais, j’ai été invité par Mouloud Achour sur Canal +.

L’entretien est disponible en intégralité sur Clique tv.

L’émission a été tournée devant le mur de la prison de la Santé. Nous y parlons notamment de la Justice et de la répression, de l’affaire Traoré, de la vie intellectuelle et politique aujourd’hui, de la gauche et de la démocratie.

Publié dans Entretiens, Interventions, Justice, Pénalité, Politique, Uncategorized, Video, Vie intellectuelle